NOTRE PROJET

Théâtre du vivant
Compagnie des Muses Do Ré

ACCUEIL

"La Nature n'accuse pas l'homme, elle l'attend !"

Parrainages et soutiens

Évènements Art et Nature

Dialogue interculturel

Pour une constellation
d'artistes passeurs

Changer de rêve



Eve et les oiseaux

Dans ces pages vous trouverez des éléments
sur la philosophie et l'engagement
des compagnons du Théâtre du Vivant.


Des artistes imaginent, créent avec et pour le vivant.
Ils déploient leurs énergies pour secouer les consciences, pour explorer des voies qui prennent soin du monde.

Vous pouvez consulter notre texte fondateur,
les soutiens pour notre initiative, les évènements art et nature, nos réflexions sur le dialogue interculturel et notre appel à une constellation d'artistes passeurs.

"La vision du Théâtre à travers les siècles, c'est de tenir un miroir à la nature"
Hamlet - William Shakespeare


Bernard Guihard, Président : "La vocation du Théâtre du Vivant est de contribuer à l'émergence d'un foyer de création propre à remplir un rôle sensible dans l'évolution des consciences quant aux rapports que notre monde tisse avec le vivant … L'inspiration de ses compagnons est celle d'artistes profondément reliés à la nature et animés d'un esprit de métissage artistique et de compagnonnage.
Ils ont vocation à s'investir dans des projets originaux."

Patrick Fischmann,
Membre fondateur du Théâtre du Vivant :

" Comment pourrions nous prétendre changer quoique ce soit et d'abord nous mêmes sans transformer radicalement nos rêves, sans porter toute notre énergie vers un type de création qui replace enfin l'homme dans la symphonie de vie.

C'est l'ancien pouvoir des contes, celui d'un imaginaire relié au foisonnement des créations de la vie.

Il rejoint non seulement l'instinct des enfants et le mode de pensée des peuples vivant encore au contact de la nature mais aussi cette nouvelle poésie de la science qui admet aujourd'hui que ses découvertes nous ramènent paradoxalement vers l'intuition des fables.

Une science qui croise ses regards avec des non scientifiques pour témoigner de l'unité du vivant, qui ose comparer l'homme à "de la poussière d'étoiles", découvre une pensée sans langage chez les animaux, une sensibilité affinée des plantes, un rayonnement fascinant des minéraux, évoque une matière "irréelle"…

Réentendre l'appel du vivant, c'est faire consciemment converger les poètes, les savants et les derniers indiens. Le texte fondateur qui suit est un appel aux énergies artistiques pour incarner ce que René André Lombard désigne comme l'intelligence collective elle même, cherchant les voies de la survie. Cet appel a reçu le soutien de parrains prestigieux. Il est la base de notre engagement et notre contribution à l'émergence d'un mouvement artistique fécond. "



EXTRAITS DU TEXTE FONDATEUR
- soumis aux parrains du Théâtre du Vivant - Novembre1999

Par le spectacle, l'émotion née de l'art, proposer à l'imaginaire et notamment celui des enfants des images propres à éveiller un sentiment de compagnonnage à l'égard de toutes les espèces vivantes...

Destruction des écosystèmes, des animaux et des forêts, pillage des ressources naturelles : ce sont aussi des pans entiers de notre imaginaire qui tombent ou s’ensommeillent, des élans, des intuitions et des qualités qui meurent.
En devenant peu à peu inaptes à percevoir au dehors et au dedans, nous perdons la conscience de participer à la symphonie de la vie : nous voudrions agir mais nous sommes hagards devant un profit dont les conséquences sont désastreuses.

Il existe sous forme de contes et de mythes, d'imaginations et de fantaisies, un courant d'images anciennes et actives propres à réveiller et rééquilibrer notre collectivité, mêlant ses racines aux racines, murmurant nature à notre nature. L’homme au coeur des règnes n’est pas un voleur insensé mais un creuset où peut se manifester l'image même de toute création.
C'est Orphée qui revient !

En mêlant les artistes aux « questions de l’environnement », en invitant des communautés indigènes à nous dire leur chant, nous appelons l'imaginaire à la rescousse ! Ce n'est ni par simple divertissement ni par manque d'inspiration : c'est s'avouer démuni et appeler encore la forêt profonde et l'océan en l'homme. Désobéir à une logique d'hécatombe, écouter l'animal et le vent, c'est y croire encore et aspirer à l'état de barde et de troubadour contagieux.

L’imaginaire de la nature et les champs d’inspiration du Vivant nous rendent le meilleur de nous mêmes : cette conscience d'être aussi des paysages, tissés de la même fibre que l’arbre ou l'animal, cette énergie pour créer comme des enfants, créer et agir comme les enfants du Vivant.


La Cie des Muses Do Ré - Théâtre du Vivant est une association loi 1901 agrée en 1998 par le Ministère de la Jeunesse et des Sports et soutenue par le Conseil Général du Loiret et le Conseil Régional du Centre.
Sur des actions ponctuelles elle a reçu également le soutien de la DIREN, la DRAC, l'ADAMI, la Mairie d'Orléans et le FAS.
Elle a reçu en Juin 2000 le parrainage de Dominique Voynet et du Ministère de l'Environnement,
renouvelé en 2002 par Yves Cochet.

Depuis son implantation dans le Berry elle est soutenue par le Conseil Régional du Centre, le Conseil Général du Cher,
la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports, l'ADDM 18 et la Fédération des Foyers ruraux du Cher.
Sur les projets " Clowns à l'hôpital et en maison de retraite en 2008 " avec les Nonobo, elle a également reçu le soutien
du Conseil Général du Cher, de la CRAM du Centre et de la Mutuelle Sociale Agricole.
Pour la création "hanhépi wi, soleil de nuit" (Contes et chants de guérison des peuples nomades) elle a reçu le soutien de l'ACSÉ.



Pour nous contacter :
tel : (33) 02 48 73 84 09
port. : 06 12 28 83 04
courrier :
Théâtre du vivant
Le Mont Carré
F18260 Subligny

Siège Social : 51,rue Colbert 18 000 Bourges


Notre projet-Parrainages-Évènements-Dialogue-Constellation-Journal

theatreduvivant@orange.fr